Home / Zoom sur  / La crèche de Noël

La crèche de Noël

Au Marché de Noël qui se tient sur l ‘Es- planade, on ne peut pas rater la crèche géante réalisée par Jacques Prouget, le maître-santonnier de St Guilhem le Désert. A l’heure où la présence de

Au Marché de Noël qui se tient sur l ‘Es- planade, on ne peut pas rater la crèche géante réalisée par Jacques Prouget, le maître-santonnier de St Guilhem le Désert.

A l’heure où la présence de crèche dans les établissements publics fait débat, la crèche de Montpellier s’inscrit plus dans une démarche culturelle du Sud de la France que cultuelle. La tradition de la crèche de Noël trouve son origine au Moyen Âge. Une légende tenace veut que François d’Assise, dont la mère était originaire de Tarascon, ait créé en 1223 la première crèche vivante à Greccio alors que ces scènes étaient déjà jouées depuis plusieurs siècles par des co- médiens dans les mystères de la Nativité sur les parvis des églises. Les premières crèches ressemblant à celles que nous connaissons font leur apparition dans les églises au XVIème siècle. La première crèche connue fut créée à Marseille, en 1775, par un dénommé Laurent. Elle était constituée de mannequins articulés vêtus de costumes locaux et pour y ajouter un brin d’exotisme, le créateur y avait placé des girafes, des rennes et des hippopotames. C’est après la Révolution française qu’en Provence des petits personnages, les « santoun » ou « petits saints », furent créés pour que chaque famille ait une crèche de Noël. Les premiers santons étaient confectionnés en mie de pain, mais petit à petit c’est l’argile rouge de Provence qui fut privilégiée. Le véritable santon de Provence, en argile non cuite, a été créé à Marseille par Jean- Louis Lagnel qui a pris comme modèles ses propres voisins qui exerçaient différents métiers : ainsi les santons sont tradition- nellement vêtus dans la mode populaire du XIXème. Aujourd’hui, on confectionne une crèche beaucoup plus pour le plaisir de voir l’objet que par acte de dévotion. A noter également l’arrivée des crèches à l’américaine avec des villages et des personnages directement inspirés de la culture anglo-saxonne.

http://www.montpellier.fr/422-les-hivernales.htm