Home / 2018 / février

Vive la colo ! Proposer à ses enfants des activités durant les vacances scolaires est souvent source d’interrogation chez tous les parents. Heureusement des organisms sérieux proposent des solutions qui sont parfois à quelques pas de chez vous, c’est le cas du Clos d’Alice. En ce début d’année 2018, le centre de colonies de vacances et centre équestre « Le Clos d’Alice » a le plaisir d’annoncer l’ouverture des inscriptions pour les séjours enfants.

Accessibles de 7 à 17 ans, les jeunes pourront profiter de leurs activités préférées comme l’équitation, le quad, les sports d’eaux-vives, la pêche à Pâques, cet été ou encore à la Toussaint. Les colonies de vacances et stages sportifs constituent de véritables fabriques d’aventures pour les enfants et adolescents, l’occasion de vivre une semaine inoubliable ponctuée d’un sensationnel spectacle de fin de séjour. Jusqu’au 31 Mars, tentez de gagner un des 5 séjours en vous inscrivant au tirage au sort par téléphone et profitez aussi des promotions de début d’année ! Vous pourrez retrouver toutes les informations sur Facebook ou sur leur site Internet.

Les Cazeaux – 34230 Le Pouget – 06 25 84 73 63

leclosdalice.vpn@gmail.com

Le Clos d’Alice ton club d’équitation-ta colo dans la Vallée de l’Hérault- Le Clos d’Alice

Jusqu’au 28 avril prochain, le musée Fabre rend hommage à Jean-Michel Meurice, personnalité atypique, à la fois réalisateur de films et de documentaires, mais aussi l’un des acteurs majeurs du renouveau de la peinture en France dans les années 1960. Une quarantaine d’œuvres sont exposées représentant cinq décennies de peinture. Son œuvre colorée et abstraite est nourrie par de nombreuses références empruntées au vocabulaire des arts décoratifs (la tapisserie, les ornements d’Asie centrale…) et aussi à la peinture de la première moitié du XXème siècle (Edouard Vuillard, Henri Matisse…).

Les couleurs audacieuses qu’il emploie témoignent de son intérêt pour la lumière électrique des téléviseurs : l’artiste n’hésite pas à peindre avec des matériaux contemporains (aérosols) et sur des supports tout aussi étonnants (vinyle, rhodoïd, aluminium…). Né à Lille en 1938. Il est diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Saint Luc à Tournai en Belgique. Alors qu’il est mobilisé en Algérie (entre 1959 et 1962), il peint la pelliculend’un film. Cet acte devient la pierre angulaire de sa carrière de peintre et de réalisateur. A son actif, Jean-Michel Meurice a réalisé plus de 150 documentaires dont de nombreux sur la peinture (Simon Hantaï, Pierre Soulages, Caravage) et fait partie des fondateurs de la chaine télévisée Arte dont il participe à la préfiguration en 1986 avec Georges Duby.

En parallèle, il pratique la peinture avec le même enthousiasme. Son esthétique se nourrit de nombreux voyages qu’il a effectués. Ses œuvres sont conservées dans les plus grands musées français (Centre Pompidou, Musée d’art moderne de la ville de Paris, musée des arts décoratifs, Musée Picasso d’Antibes) et à l’international (musée de Saint Louis – USA, Museum of modern art de Gunma – Japon, Australian National Gallery – Australie). Musée Fabre de Montpellier Esplanade Charles de Gaulle

http://museefabre.montpellier3m.fr/Accueil_4_focus/Jean-Michel_Meurice_Parcours_1956-2018

La semaine dernière, nous évoquions le centre-ville et la richesse de l’offre de restauration amplifiée par l’installation de chefs qui ont monté, après avoir fait leurs armes dans de belles maisons, leur propre établissement. Cette semaine nous quittons le centre-ville pour gagner le quartier de l’Aiguelongue. Plus connu pour son ambiance résidentielle, il accueille pourtant Le Bazar, un restaurant connu depuis longtemps par les Montpelliérains.

Accolé au Club 7, un magnifique centre sportif de remise en forme, le Bazar a toujours bénéficié d’une solide réputation. Depuis 4 mois, les lieux ont changé de main, c’est désormais Vincent qui dirige le restaurant. Montpelliérain d’origine, le jeune homme, après avoir suivi un parcours classique au Lycée hôtelier de St Chély d’Apcher, a voyagé dans de nombreux pays et accumulé de belles expériences. De retour à Montpellier, il a eu envie de voler de ses propres ailes en reprenant Le Bazar.

Après une période de travaux qui a permis le rajout d’une terrasse fermée et chauffée très lumineuse et quelques transformations à l’intérieur de la très belle salle. L’atmosphère est toujours aussi agréable et en cuisine, on propose du “vrai“ fait maison comme le précise la carte. Cette dernière n’est pas pléthorique, c’est d’ailleurs un bon signe lorsqu’on propose ce type de cuisine traditionnelle à base de produits de saison. Lors de notre visite, nous avons pu apprécier les couteaux à la plancha parfaitement préparés. Pour la suite la Pastilla de volaille tandoori présentée de jolie façon et le Burger de bœuf « Black Angus » avec son chèvre frais, sa compotée de cèpes, ses oignons et son bacon frits s’avèrent particulièrement savoureux.

En dessert, le Blanc-manger coco et la nage d’orange apportent une touche sucrée délicieuse. Avec des formules à moins de 20€ et une carte raisonnable le soir et le week-end, Le Bazar, avec cette nouvelle direction, demeure encore et toujours une bonne adresse.

448 Rue de la Roqueturière Montpellier – 04 67 02 15 40

Jusqu’au 28 avril prochain, le musée Fabre rend hommage à Jean-Michel Meurice, personnalité atypique, à la fois réalisateur de films et de documentaires, mais aussi l’un des acteurs majeurs du renouveau de la peinture en France dans les années 1960. Une quarantaine d’œuvres sont exposées représentant cinq décennies de peinture. Son œuvre colorée et abstraite est nourrie par de nombreuses références empruntées au vocabulaire des arts décoratifs (la tapisserie, les ornements d’Asie centrale…) et aussi à la peinture de la première moitié du XXème siècle (Edouard Vuillard, Henri Matisse…).

Les couleurs audacieuses qu’il emploie témoignent de son intérêt pour la lumière électrique des téléviseurs : l’artiste n’hésite pas à peindre avec des matériaux contemporains (aérosols) et sur des supports tout aussi étonnants (vinyle, rhodoïd, aluminium…). Né à Lille en 1938. Il est diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Saint Luc à Tournai en Belgique. Alors qu’il est mobilisé en Algérie (entre 1959 et 1962), il peint la pelliculend’un film. Cet acte devient la pierre angulaire de sa carrière de peintre et de réalisateur.

A son actif, Jean-Michel Meurice a réalisé plus de 150 documentaires dont de nombreux sur la peinture (Simon Hantaï, Pierre Soulages, Caravage) et fait partie des fondateurs de la chaine télévisée Arte dont il participe à la préfiguration en 1986 avec Georges Duby. En parallèle, il pratique la peinture avec le même enthousiasme. Son esthétique se nourrit de nombreux voyages qu’il a effectués. Ses œuvres sont conservées dans les plus grands musées français (Centre Pompidou, Musée d’art moderne de la ville de Paris, musée des arts décoratifs, Musée Picasso d’Antibes) et à l’international (musée de Saint Louis – USA, Museum of modern art de Gunma – Japon, Australian National Gallery – Australie). Musée Fabre de Montpellier Esplanade Charles de Gaulle

http://www.montpellier3m.fr/actualite/jean-michel-meurice-parcours-1956-2018-la-nouvelle-exposition-du-musee-fabre

Look sportwear chic ! Ça bouge du côté du boulevard du Jeu de Paume. L’installation de la boutique Shilton, montre le dynamisme de ce quartier en pleine mutation. La marque a été créée à Béziers en 1990, spécialisée dans le sportswear autour d’un vecteur que l’on connaît bien chez les Biterrois : le rugby ! Michaël Guedj, son créateur est un autodidacte, il a pourtant réussi un pari, audacieux : installer une marque dans un secteur où la concurrence est rude. D’abord centrée sur les hommes, Shilton propose également des collections femme et enfant. Les gammes proposées sont larges et variées, il y en a vraiment pour tous les amoureux du ballon ovale : du sportswear pur et dur avec des polos ou des maillots de rugby retravaillées qui évoquent de grands rendez-vous internationaux. Pour un look plus habillée, il y en a pour tous les goûts : des chemises, pantalons, jeans, manteaux parkas, lunettes de soleil, etc, impossible de ne pas trouver son bonheur à des prix qui restent tout à fait raisonnables. Mais, ce qui fait la force de la marque c’est bien sûr le réseau qui a permis à la marque de revendiquer une cinquantaine de boutique d’abord dans le Sud mais pas que ! Venez faire un tour du côté de la boutique et adoptez le look Shilton…

35 Boulevard du Jeu de Paume Montpellier 04 99 65 07 40

https://www.facebook.com/SHILTON.MONTPELLIER/

Depuis quelques années, le coeur de ville de Montpellier connaît une véritable métamorphose gourmande. En effet, de nombreux chefs, qui juge-là, travaillaient pour de grandes maisons, ont décidé de voler de leur proposer ailes. Ce phénomène permet à l’ex-capitale régionale de proposer un panel de sorties gourmandes de haut niveau. C’est dans cette mouvance que s’est inscrit Richard Juste, l’ancien chef d’Alexandre à la Grande Motte.

Il décide en 2012 de créer un restaurant, L’Idée Saveurs, dans le quartier St Roch à deux pas de l’église du même nom. Minuscule lieu qui ne compte qu’une vingtaine de couverts, cette belle adresse gourmande se partage entre gastronomes et habitués du quartier. Avec si peu de places, mais c’est une volonté, inutile de vous dire qu’il est prudent de réserver car l’adresse remporte de nombreux suffrages depuis sa création, mais quand on a une table, quel régal ! Richard, derrière les fourneaux, vous prépare des plats gouteux aux associations inventives en suivant toujours les produits de saison.

La déco est sympa et cocooning, si bien que l’on se sent tout de suite à l’aise. Vous pouvez compter sur un accueil, style bistrot, très cordial. Côté tarif, la formule à 33€ propose un rapport qualité/prix franchement très intéressant et le Menu Découverte à 44€ avec ses 4 plats tient toutes ses promesses si vous acceptez de vous fier à l’inspiration du chef. Imaginez dans votre assiette le Carpaccio de pieds de cochon et les cromesquis de joue confites, les Queues de langoustines raidies à l’huile d’olive et les raviolis de ricotta pour les entrées à faire suivre par un Dos de bar rôti, mousseline de carotte rubis, ou un Filet de canette cuite rosé et sa purée de panais… et pour conclure le Sablé croustillant noix de coco ou la Nage de poires comices et coings…

Un vrai régal pour l’ensemble ! Bref, on aime cette adresse mais chut ne le dites pas trop fort !

5 Rue Four des Flammes 34000 Montpellier – 04 67 29 88 62

Que vous soyez pro ou anti St Valentin, vous ne pourrez échapper à la vague de roses et de petits cœurs qui envahissent vitrines et étals. Depuis quelques années, à l’image d’Halloween, la Fête des Amoureux est devenue un véritable phénomène commercial qui dépasse les frontières des pays anglo-saxons d’où tout est parti. Car si l’origine chrétienne est attestée, on retrouve des traces dans l’Angleterre catholique du XIVème siècle.

Le jour de la Saint-Valentin, 14 février, était fêté comme la fête des amoureux, on pensait en effet à l’époque que les oiseaux choisissaient ce jour pour de mettre en couple. Valentin de Terni fêté le 14 février sera désigné par l’Église catholique comme saint patron des amoureux par le pape Alexandre VI qui lui donne le titre de « patron des amoureux » en 1496. Pourtant, cela n’empêchera pas l’Église de combattre la tradition du valentinage, une coutume médiévale durant laquelle, une fois l’an, les épouses pouvaient avoir des relations sexuelles hors mariage.

Aujourd’hui, on ne trouve plus trace de cette coutume, au contraire, la St Valentin est la Fête des Amoureux et de la fidélité. C’était le jour où l’on s’échangeait des billets doux, puis ensuite des cartes postales à partir du XIXème siècle.

Aujourd’hui, la St Valentin a conquis tous les continents. En France, les fleuristes se frottent les mains car en une journée, ils font le chiffre d’affaire d’une semaine autour de la rose qui représente 80% des ventes. Au Japon, ce sont les chocolats qui ont la côte, c’est un peu logique quand on sait que ce sont les chocolatiers qui ont introduit cette journée dans les années 50.

En Arabie Saoudite et au Pakistan, la St Valentin est considérée comme un crime par les polices religieuses, les roses sont vendues sous le manteau et il n’est pas question de promouvoir les vertus de l’amour. Comme quoi, l’amour n’est pas toujours le bienvenu en ce bas monde !

Depuis plus de 40 ans, au cœur de l’Ecusson, cet établissement est connu de tous les Montpelliérains comme la référence dans les restaurants de viande.

Installé dans les murs d’une ancienne cordonnerie et d’une boulangerie du 17ème siècle qui lui a donné son nom nom, le Vieux Four dispose d’un cadre exceptionnel.
Ses murs de pierres, les poutres appa- rentes, le mobilier rustique et les objets chinés dans les brocantes créent une atmosphère particulièrement agréable. L’endroit est autant apprécié des Montpelliérains que des nombreux touristes qui viennent y chercher un cadre exceptionnel et la qualité de la cuisine française. Cyril Corsan, qui aujourd’hui dirige les lieux, s’est attaché à maintenir la tradition tout en adaptant l’offre aux désirs de la clientèle. Il mise sur la qualité des produits et un savoir-faire maison reconnu.

Les viandards apprécieront la Côte de bœuf d’origine Aubrac ou le Pavé de veau IGP Aveyron Ségala savoureuses de tendreté et de parfums que vous pourrez enrichir de sauce préparée par le chef. En accompagnement des viandes, vous pourrez choisir la Pomme de terre à la crème d’ail et ciboulette, un régal. En entrée, la Soupe de Potiron et coulis de Piquillos séduit tous les gourmands comme la Terrine de campagne maison, un classique. Afin de satisfaire les clients qui ne sont pas tous des fans de viande, l’équipe du Vieux Four vous propose également un poisson qui change selon le marché du jour ainsi que le Buddah Bowl (Mélange de Légumineuses et de Légumes crus et cuits). Et n’oubliez pas que se profile le 14 février, une date importante pour les amoureux, si vous cherchez une adresse pour cette soirée, profitez du menu très complet à 49€ par personne, une belle aubaine.
59 Rue de l’Aiguillerie – Montpellier 04 67 60 55 95 – www.levieuxfour.fr